Cover Chants de l'Aube et du Soir.jpg

CHANTS DE L'AUBE ET DU SOIR / Achard

Composition : Cyril Achard

Poems : Fabrice Hadjadj

Melody Louledjian

Cyril Achard

 

KLARTHE RECORDS

March 2021

" La voix fascinante de Melody Louledjian, qui sait tirer sa nature lyrique vers des horizons insoupçonnés "

 Suzanne Canessa, Journal Zibeline

guillemets_edited.png
guillemets.png
guillemets.png
guillemets.png
guillemets.png
guillemets.png

Avec ce nouveau disque, accompagné par l’excellente soprano Melody Louledjian, qui se joue également des frontières de genres, il mêle langue française : les textes poétiques de Fabrice Hadjadj et une musique française, héritière de celle de la fin du XIXème et début XXème (Poulenc, Debussy, Milhaud...), de la mélodie française (la guitare remplaçant le piano) avec une pointe de modernité (et de réminiscences des musiques anciennes), forcément des notes de jazz... Un mélange étonnant mais réalisé avec éloquence (ah la voix délicieuse de Melody Louledjian !), habileté (et assurance), élégance et finesse. "

"With this new record, accompanied by the excellent soprano Melody Louledjian, who also plays with the borders of genres, he mixes French language : the poetic texts of Fabrice Hadjadj and a French music, heir of the one of the end of the XIXth and beginning of the XXth (Poulenc, Debussy, Milhaud...), of the French melody (the guitar replacing the piano) with a point of modernity (and reminiscences of the old musics), inevitably notes of jazz... A surprising mixture but realized with eloquence (ah the delicious voice of Melody Louledjian!), skill (and assurance), elegance and finesse. "

 Jérome Gillet, Froggydelight

 

"Quand on a découvert ce nouveau projet porté est écrit par le guitariste compositeur Cyril Achard, nous étions heureux de retrouver la voix incomparable de Melody Louledjian, à la fois si théâtrale et chaleureuse pouvant épouser tous les sentiments humains et créer chez l’auditeur émerveillement et apaisement. C’est bien le cas avec ses Chants de l'Aube et du soir, neuf pièces magnifiques pour toutes les heures de la journée."

" When we discovered this new project written by guitarist and composer Cyril Achard, we were happy to find Melody Louledjian's incomparable voice, so theatrical and warm at the same time, able to marry all human feelings and create wonder and appeasement in the listener. This is indeed the case with her Songs of Dawn and Evening, nine beautiful pieces for every hour of the day."

L'Ena Mag

​"Au jeu magnifique de Cyril Achard se marie superbement ce chant (non opératique et c'est bien vu, la formation baroque et contemporaine de la chanteuse étant une bonne école). Les couleurs délicates de la voix très souple de Melody Louledjian s'harmonisent parfaitement avec celles des compositions de Cyril Achard. La Chanteuse orne avec une constante intelligence musicale les mots et les phrases, sur lesquels les accords de la guitare jouent, parfois méditatifs, parfois à la façon d'éclats dansants. Un très beau travail, des plus singuliers.

"Cyril Achard's magnificent playing is superbly matched by this singing (non-operatic, and that's a good thing, the singer's baroque and contemporary training being a good school). The delicate colors of Melody Louledjian's very flexible voice harmonize perfectly with those of Cyril Achard's compositions. The singer adorns with a constant musical intelligence the words and phrases, on which the chords of the guitar play, sometimes meditative, sometimes in the way of dancing flashes. A very beautiful and singular work.

Christine Ducq, La Revue du Spectacle

 

"Dans ces pages à l’écriture dictée par son soprano, la voix de Melody Louledjian se présente sous son meilleur jour : fruitée, ronde avec une robe couleur cerise que les œnologues associent aux vins rouges de Touraine ou, si l’on se réfère au deuxième titre de l’album – Les oiseaux –, au pipit farlouse et au traquet rieur mis en musique par Olivier Messiaen. Surtout, dans un registre où le texte compte autant que la musique, l’attention portée à la diction se présente comme un atout indispensable pour donner vie à ces portraits de femme : Eve, Marie-Madeleine, la Petite Sirène et, plus anonyme, la princesse prisonnière d’une tour en verre et l’épouse maricide."

" In these pages, the writing dictated by her soprano, Melody Louledjian's voice is at its best: fruity, round, with a cherry color that oenologists associate with the red wines of Touraine or, if we refer to the second title of the album - The Birds -, to the meadow pipit and the laughing traquet put to music by Olivier Messiaen. Above all, in a register where the text counts as much as the music, the attention paid to the diction is an indispensable asset to give life to these portraits of women: Eve, Mary Magdalene, the Little Mermaid and, more anonymously, the princess imprisoned in a glass tower and the maricidal wife."

Christophe Rizoud, ForumOpera

"Également présent ici à la guitare, le musicien enveloppe d’un doux cocon la voix fascinante de Melody Louledjian, qui sait tirer sa nature lyrique vers des horizons insoupçonnés. Autant dire qu’on l’attend de pied ferme sur du jazz plus débridé !"

" Also present here on guitar, the musician wraps a soft cocoon around the fascinating voice of Melody Louledjian, who knows how to draw her lyrical nature towards unsuspected horizons. We might as well say that we're waiting for him on more unbridled jazz!"

Suzanne Canessa, Journal Zibeline

" A l’écoute d’une voix si pure et cristalline servant de belles mélodies, dont la simplicité le dispute aux paroles, mais si poétiques finalement, je deviens comme un amoureux transi. 

La chanson « Au couteau » me tire finalement de ma léthargie de cœur d’artichaut (ou de cœur d’oignon), faudrait pas non plus en arriver à de telles extrémités…

Je ne vous déclamerai donc pas ma flamme, madame Louledjian, l’incendie sera ainsi évité, en tout bien tout honneur. 

Il n’empêche que lorsque j’entends la voix lumineuse de Melody Louledjian, je pense immédiatement à une Karen Young dont les capacités vocales auraient pris de l’ampleur, surtout sur les passages plus jazz et moins lyriques."

Listening to a voice so pure and crystalline serving beautiful melodies, whose simplicity disputes with the lyrics, but so poetic finally, I become like a lover. 

The song "Au couteau" finally pulls me out of my lethargy of artichoke heart (or onion heart), it should not come to such extremes ...

So I won't declare my love for you, Mrs. Louledjian, the fire will be avoided, in all honor. 

Nevertheless, when I hear Melody Louledjian's luminous voice, I immediately think of a Karen Young whose vocal abilities would have grown, especially on the more jazz and less lyrical passages."

Joel  Chevassus, Audiophile Magazine

guillemets.png

 " La voix de Melody Louledjian se présente sous son meilleur jour. "

Christophe Rizoud, Forum Opera

LISTEN to the ALBUM

LES OISEAUX

L'OIGNON

EVE

logo 1 ML blanc&tres noir.png