72052600_519177672244597_2204352970663919616_n.jpg

Laurette

Richard Coeur de Lion / Gretry

 

Staging  Marshall Pinkowski

Direction  Hervé Niquet

 

Opéra Royal de Versailles

Oct. 2019

Oct. 2021

" Le chant de Melody Louledjian (Laurette) est empreint de finesse tout autant que de pureté. "

Charlotte Saulneron, Resmusica

guillemets_edited.png
guillemets.png
guillemets.png
guillemets.png
guillemets.png
guillemets.png
guillemets.png
guillemets.png
guillemets.png
guillemets.png

Sans tomber dans la moindre mièvrerie, le chant de Melody Louledjian (Laurette) est empreint de finesse tout autant que de pureté.

 

Without falling into the slightest bit of blandness, the song of Melody Louledjian (Laurette) is full of finesse as well as purity,

Charlotte Saulneron, Resmusica

C’est à Melody Louledjian qu’échoit l’honneur de défendre la célèbre romance : « Je crains de lui parler la nuit ». Sa voix, très homogène, plus veloutée, plus ronde que celles habituellement entendues dans cette page, rendent les célèbres couplets de Laurette peut-être encore plus touchants qu’ils ne le sont d’habitude.

Melody Louledjian has the honor of defending the famous romance: Je crains de lui parler la nuit". Her voice, very homogeneous, more velvety, rounder than those usually heard on this page, makes the famous verses of Laurette perhaps even more touching than they are usual.

Stéphane Lelièvre, Bachtrack

Il revient à Melody Louledjian (Laurette) de chanter l’air « Je crains de lui parler la nuit » rendu célèbre par sa reprise par la Comtesse dans la Dame de Pique de Tchaikovski (acte II). Sa voix est fine comme sa ligne de chant et pure comme son vibrato.

It is up to Melody Louledjian (Laurette) to sing the tune "Je crains de lui parler la nuit" made famous by her resumption by the Countess in Tchaikovsky's Lady of Spades (act II). Her voice is fine like her singing line and pure like her vibrato.

Damien Dutilleul, Olyrix

Melody Louledjian est une Laurette délicieuse mais mièvrerie aucune, qui réussit à rendre son air poignant alors même qu’il n’a pas ici l’entourage mystérieux dont l’a habillé Tchaïkovski dans La Dame de pique.

Melody Louledjian is a delicious but unrepentant Laurette, who manages to make her look poignant even though he does not have here the mysterious entourage with which Tchaikovsky dressed him in The Queen of Spades.

Laurent Bury, Forumopera

Pour le personnage de Laurette, Melody Louledjian apporte toute la fraîcheur, l’ingénuité et la mutinerie souhaitées. La jeune soprano s’illustre en particulier dans un air assez remarquable, «Je crains de lui parler la nuit», où sa voix, douce et presqu’hésitante, se cale sur les pulsations des cordes et des flûtes de l’orchestre à l’image des pulsations passionnées de son cœur.

 

For the character of Laurette, Melody Louledjian brings all the freshness, the ingenuity and the mutiny desired. The young soprano is illustrated in particular in a rather remarkable air, "Je crains de lui parler la nuit", where her voice, soft and almost hesitant, is wedged on the pulsations of the strings and flutes of the orchestra at the image of the passionate pulsations of his heart.

Sébastien Gauthier, Concertonet

Melody Louledjian incarne une très belle Laurette pétillante qui illumine la scène tant pour la clarté de sa voix que pour sa présence.

 

Melody Louledjian embodies a very beautiful sparkling Laurette who lights up the scene both for the clarity of her voice and for her presence.

Victoria Okada, Baroquiades

Laurette is the daughter of the Welshman, Sir Williams (and the girl Don Florestan would woo). She has a charming aria mentioned above, ‘Je crains de lui parler la nuit’, sung by the fabulous Melody Louledjian. When Laurette and Blondel join in duet in ‘Un bandeau couvre les yeux du Dieu qui rend l’amour’, the result is pure magic. Grétry provides a staccato line on flute initially, and Blondel enters singing the same line; later, Blondel and Laurette alternate their lines a quaver (and an octave) apart, staccato, against pizzicato strings. Performed with such care as this, the result could hardly be more captivating. I see Louledjian is due to sing the roles of Der Diktator and Bibukopf in Der Kaiser von Atlantis for Opera Tenerife in December: she clearly is not afraid to explore the repertoire.

Laurette est la fille du Gallois, Sir Williams (et la fille que Don Florestan courtiserait). Elle a une aria charmante mentionnée ci-dessus, 'Je crains de lui parler la nuit', chantée par la fabuleuse Melody Louledjian. Lorsque Laurette et Blondel se retrouvent en duo dans 'Un bandeau couvre les yeux du Dieu qui rend l'amour', le résultat est purement magique. Grétry fournit une ligne staccato à la flûte au début, et Blondel entre en chantant la même ligne ; plus tard, Blondel et Laurette alternent leurs lignes à une croche (et une octave) d'intervalle, staccato, sur des cordes pizzicato. Exécuté avec un tel soin, le résultat ne pourrait être plus captivant. Je vois que Louledjian doit chanter les rôles de Der Diktator et Bibukopf dans Der Kaiser von Atlantis pour Opera Tenerife en décembre : elle n'a manifestement pas peur d'explorer le répertoire.

Colin Clarke, Seen and Heard International

Laurette est interprétée avec goût par Melody Louledjian

 

Laurette is interpreted with taste by Melody Louledjian.

Bénédicte Palaux Simonnet, Crescendo Magazine

Melody Louledjian, admirée autrefois dans Ciboulette, est une très charmante Laurette.

 

Melody Louledjian, once admired in Ciboulette, is a very charming Laurette.

Sophie Bourdais, Telerama

Laurette/Richard Coeur de Lion
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
1/1

Air de Laurette , "Je crains de lui parler la nuit"

RICHARD COEUR DE LION, GRETRY

Duo Blondel & Laurette , "Un bandeau couvre les yeux"

RICHARD COEUR DE LION, GRETRY

logo 1 ML blanc&tres noir.png